dimanche, 30 mai 2010

MON PUCCI

Pucci - 02.08.2004

Cela fait 2 ans aujourd'hui que Mon tendre Pucci nous a quittés.

Je me suis battue depuis, contre notre ancien propriétaire que je tiens pour responsable de sa disparition.

L'audience a eu lieu le 17 mars 2010 et j'ai enfin eu le verdict.
J'ai non seulement gagné ce procès, mais le verdict est exemplaire et, d'une sévérité méritée.

Je n'ai pas fait un procès pour de l'argent, mais pour la mémoire de Mon Pucci qui a payé de sa vie, le mal que nous avons subit et pour le respect que cet individu nous devait.

Ce combat était nécessaire, parce que je n'accepte pas, que des gens s'imaginent avoir le droit de faire tout et n'importe quoi, en toute impunité.

Justice nous a été rendue !

Cette victoire, je la dédie à Mon Petit Prince Pucci.
Je la dédie aussi à son frère Bambi qui a beaucoup souffert de sa disparition et à sa maman Julie qui nous ont aussi quittés depuis.
Douces pensées pour Ma Titoune & Mon Poyou

Patsy

Fifille & Chipie vont bien.
Fifille a même repris du poids et combat nettement mieux son anorexie due à son hyperthyroïdie.
Pucci-oiseau a eu des petits cette année.

21:23 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

dimanche, 09 mai 2010

MEFIEZ-VOUS DES CHATS !


Je me fais envouter par mes chats!

Hier soir (c'était le 4 mai dernier) je prépare un médicament que Je prends avant le souper et je prépare sur le frigo le médicament de Fifille pour l'avoir à portée de main, lorsqu'elle m'appellera pour me dire « je suis disposée à le prendre ».
Je prends « mon » médicament et au bout d'un moment je me rends compte que le médicament de Fifille n'est plus sur le frigo et que le mien est toujours à côté de ma tasse de café vide !

MERDE ! J'ai pris le médicament de Fifille au lieu du mien et re MERDE ! Surpris

Ce n'est pas vrai, c'est son médicament pour son hyperthyroïdie, qu'est ce qu'il va m'arriver ?
Moi qui flippe avec tous les médocs et qui développe de manière exponentielle tous les effets secondaires !

D'abord je téléphone à ma véto, qui me dit qu'elle aussi doit faire attention lorsqu'elle donne les médicaments à « Titi » de ne pas se tromper avec les siens, mais me rassure en disant que ce n'est rien.

Ouais, mais quand même je téléphone au centre antipoison, dès fois que hein... 
Là : « Vous avez prit le médicament de votre chat ? »
Je donne les composants et gnagnagna, là aussi on me dit que ce n'est rien étant donné le dosage pour un chat, Oki, ça va.

M'enfin quand même qu'est ce que je fais ?
Je prends ou pas Mon médicaments maintenant ? Et puis n'y a-t-il pas d'interactions avec mes autres traitements et gnagnagna ?

J'avais aussi laissé un message sur le répondeur du Gsm de mon toubib.

Bref, je téléphone aux urgences de la clinique Cavell juste à côté !
Quoi ? Vous avez prit le médicament de votre chat ?
Euh oui, le médicament pour la tyroïde de mon chat, qu'est ce que je fais pour mon médicament, je peux quand-même le prendre ?
Je vous passe le docteur !
Quoi ? Le médicament de votre chat (évidemment tout le monde rigole chaque fois que je me répète).
C'est vrai que c'est cocasse. Rigolant
Bon il n'y a pas de soucis, je peux prendre MON médicaments.

Sur ce, mon toubib m'appelle.
Oui docteur j'ai pris le médicament de mon chat !
Bon pas de soucis, je ne dois rien changer à mes habitudes, m'enfin n'en prenez pas l'habitude qu'il me dit.

Vous voyez comment sont les chats ?
Ils arrivent même à vous faire prendre LEURS médicaments.

Je vais mettre des grandes pancartes chez moi avec :
« NE PAS PRENDRE LES MEDICAMENTS DES CHATS »
Bonne après-midi et méfiez-vous des chats. Rigolant

Patsy le 4 mai 2010 

Fifille & Chipie auront 19 ans le 13 juin prochain Sourire
Je vous laisse avec mes petites magiciennes Embarassé ...

18:41 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

dimanche, 29 novembre 2009

MON BAMBI ...UN MOIS DEJA

 

BAMBI - MARS 2009

Un mois demain que notre Bambi d'Amour est parti...
J'ai l'impression qu'hier il était encore près de nous.

Fifille Chipie & moi accusons le coup doucement, en composant avec les espaces laissés vides.
Elles ont besoin d'être rassurées et elles me le disent en étant très présentes et très bavardes.

Bambi nous manque
Mon Bambi me manque
Patsy

14:53 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

MA PETITE JULIE...UN AN DEJA...


Un an déjà demain… Notre Petite JULIE Chérie nous quittait

Elle nous manque tellement…




1 - JULIE et PATSY -  1989


2 - JULIE - 1989


3 - JULIE et TITOUNE - 1989


4 - JULIE (2 mois) été 1989


5 - Julie - 1990


6 - Julie 1990


7 - Julie & Poyou - 1991


8 - Julie & Pucci & Bambi & Fifille & Chipie - 1991


9 - Julie - 1992


10 - Julie - 1993


11 - Julie - 1995


12 - Julie - 1997


13 - JULIE - 1998


14 - Julie & Poyou & Bambi & Pucci & Fifille & Chipie - 1999


15 - Julie - 2000


16 - JULIE - septembre 2002


17 - JULIE - janvier 2003


18 -JULIE - 11.10.03


19 - JULIE - 24.04.2004


20 - JULIE - 13.06.2004


21 - JULIE - 27.06.2004


22 - Julie - 26 aout 2006


23 - Julie - 14 juillet 2007


24 - Julie - 10.06.2008


25 - Julie & Chipie - 18 juin 2008


26- Julie - 10 aout 2008


27 - Julie -  27 octobre 2008


28 - Julie - 28 novembre 2008 la dernière photo de Juju


Passez la souris sur les photos pour les informations

12:12 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

lundi, 09 novembre 2009

MON BAMBI D'AMOUR

32- BAMBI - 2007



samedi 7 novembre 2009


Mon Bambi d'Amour,
Mon Chat,

A ton tour tu nous as quitté ce 31 octobre 2009 vers 20 heures, parti rejoindre Ton frère Pucci, tes parents Poyou & Julie & Titoune.
Tu avais 18 ans 4 mois et 18 jours.

Bambi, tu étais un chat magnifique.
Tu étais aussi beau que ton père Poyou, mais en plus massif, et tout en rondeur.
Ta tête si ronde et tes petites oreilles bien centrées, que je voyais dépasser de ton panier, tant de souvenirs me reviennent...
Je te revois lorsque tu étais le chaton timide & hésitant, qui très vite est devenu un adolescent s'affirmant dans sa tribu.
Tu avais une démarche chaloupée de petit cow-boy.
Lorsque tu étais fâché tu tapais des pattes et bien souvent tu t'es fâché étant plus jeune.
Tu avais l'esprit quelque peu belliqueux, voulant à tout prix dominer.
Que de bagarre n'as-tu pas déclenché pour tenter de satisfaire ce besoin de domination.
Mais il y avait Titoune qui ne s'en laissait pas compter et il ne fallait même pas essayer de remettre son statut en question et, tu le savais.
Alors tu cherchais noise à ton frère Pucci, ou encore à tes sœurs Chipie & Fifille qui hurlaient contre toi, furieuses d'être bousculées par ce frère si grand.
Tu étais deux fois comme elles.
De temps à autre tu tentais de t'imposer à Poyou ton père, mais avec lui comme avec Titoune tu savais qu'il y avait une limite à ne pas dépasser.
Ta maman Julie a été relativement épargnée de tes attaques.

Le plus grand nombre de tes batailles a été mené contre ton frère Pucci, qui pourtant ne cherchait jamais à dominer qui que ce soit.
Tu en as eu des coups de gueules exprimés contre ce comportement « perturbateur ».
Des journées entières tes sœurs te soufflaient dessus, afin de te dire de garder tes distances.
Du coup, même les jeux étaient un peu difficiles.
Faut dire aussi que tes jeux étaient des simulacres de combats, alors forcément tes sœurs n'appréciaient pas trop.
Seul ton frère Pucci acceptait ces jeux de garçons.

Pourtant tu étais un chat très doux, très tendre, très affectueux et très câlin.
Tu avais besoin qu'on te regarde, qu'on te parle, qu'on te caresse.
Tu avais besoin d'une place bien reconnue de tous et toutes, que tu ne semblais pas toujours trouver.
Tu recherchais mon attention en particulier et lorsque je t'ai appelé Mon Chat la première fois, tes yeux se sont enflammés de plaisir.
C'était ça, tu ne voulais pas être simplement Bambi ou un chat, tu voulais être Mon chat.
Ah que tu aimais que je t'appelle Mon Chat et je ne t'en privais pas.

Je t'Aime tant Mon Bambi.

J'ai cru te perdre lorsque tu avais +/- 7ans.
Tu avais été empoisonné avec je ne sais quoi, probablement avec le laurier rose du jardin.
Ton foie avait tellement gonflé que tu arrivais à peine à respirer.
J'ai évidement appelé un vétérinaire qui t'a fait des injections et il m'avait dit que tu étais condamné, qu'il ne te restait qu'un maximum de deux ans à vivre.
Le lendemain tu faisais des convulsions, ton état avait empiré.
J'ai appelé un second vétérinaire qui me dit que l'autre véto n'aurait pas dû t'injecter un produit, et il a prescrit un régime et un traitement pour le foie.
Entre temps j'ai fais la connaissance de Rennie qui est devenue « notre » vétérinaire.
Suite à cette intoxication tu es devenu insuffisant rénal et nous avons mis au point un traitement à long terme.

Il est évident que tu étais loin de vouloir donner raison à ce véto qui t'avait condamné, alors que c'est lui qui avait failli te tuer.
Tu as pris tes traitements et tout au long de ta vie, tu as pris tous les médicaments utiles à ta santé.
Tu étais très coopératif et jamais tu n'as fait de difficulté, prenant tout seul tes pilules avec tes repas.
Il est arrivé que tu me charries, mettant sur le côté de ton assiette une pilule, avec l'air de me dire que tu savais très bien qu'il y en avait dans les petits morceaux de viande.
Tu faisais ça « pour rigoler ».
Tu étais si facile, qu'on en oubliait que tu étais « malade », tout se faisait machinalement.
Je n'ai jamais connu de chat aussi coopératif que toi.
C'était cependant jusqu'à un certain point, parce que les visites de Rennie, tu ne les appréciais pas du tout, et je te comprenais, Mon Chat.

Tu étais aussi le spécialiste des mimiques et des grimaces, qu'est ce que tu pouvais en faire !
C'était systématique après chaque repas.
Que de photos j'ai pu prendre de toi dans ces moments là.

Si tu aimais être Mon Chat, tu avais un besoin constant d'être en contact avec les autres chats du clan.
Même sous tes aspects de chat « bagarreur » tu étais très attentif aux autres.
Tu aimais ce clan, tu aimais ta famille et aucun chat étranger ne devait s'aventurer sur votre territoire, tu les impressionnais et les tenais éloignés.
Les quelques uns qui sont arrivés sur Ton territoire par accident ou maladresse ont très vite déguerpis, parfois avec mon aide, tant ils étaient paniqués.
Tu étais brave et tu inspirais le respect.

Les disparitions de Titoune, ton père Poyou, ton frère Pucci et ta maman Julie au cours de ces 6 dernières années, t'ont profondément touché.
Les départs qui t'ont fait le plus de mal sont celui de ton père et de ton frère.
C'était si fort et tu étais si triste.
Tu restais des heures et des jours couché aux derniers endroits qu'ils avaient occupés.

La perte de Pucci en mai 2008 t'a particulièrement déstabilisé.
C'était non seulement Ton frère mais c'était aussi Ton compagnon de jeux.
Tu as vraiment eu très difficile et je ne savais comment te réconforter.

Tu t'es repris et tu as recommencé à jouer, tentant d'entrainer tes sœurs, qui ont répondu présente, chacune à leur manière.
Tu étais aussi tombé amoureux de la petite voisine.
Chaque fois que tu l'as voyais tu étais en extase !
Il faut reconnaître qu'elle faisait tout pour attirer ton attention.
Qu'est ce que tu aimais voir cette jolie petite chatte, tu étais tout fou-fou.
Puis les voisins sont partis et avec eux, ton amoureuse...

Le 4 aout 2008, tu as manifesté une difficulté en ronronnant, tu t'es mis à « râler ».
Toi qui aimais tant les contacts et exprimer ton contentement, tu te retrouvais en difficulté respiratoire lorsque tu ronronnais. 
Je devais « doser » nos câlins, pour éviter qu'en ronronnant tu te fasses du mal
Et c'était très difficile de devoir m'éloigner, lorsqu'au bout de quelques caresses, ton ronronnement t'étranglait.
Ce qui était aussi difficile, c'est que tu n'entendais plus mes mots qui cherchaient à t'apaiser, tu devenais sourd.

Tu avais d'après les vétos (j'en avais vu deux) « une masse » ou et une paralysie partielle du larynx.
On ne pouvait se hasarder dans l'aventure d'opérations lourdes qui t'auraient certainement tué.
Tu mangeais bien, tu courrais, tu jouais et nous savions comment éviter ce symptôme d'étranglement qui ne durait que quelques secondes de temps à autre.

Evidement j'ai commencé à avoir peur pour toi chaque fois que tu respirais mal, je retenais mon souffle.
J'avais peur que ce soit un cancer, j'avais peur que tu ne voies pas le prochain printemps et les fleurs du jardin.

Après avoir perdu ton frère Pucci le 31 mai 2008, ta maman Julie nous quittait le 30 novembre 2008.

Mais au printemps tu étais toujours avec nous, toujours en forme, bien que tes problèmes respiratoires fussent un peu plus fréquents.
Ton miaulement avait changé, il était devenu un peu comique, et lorsque tu vocalisais au lever du jour, je souriais parce que tu faisais cela quand tu étais content.

Sur les conseils de Rennie je te donnais des remèdes homéopathiques qui t'aidaient bien.
Nous avions de bonnes périodes d'accalmies et nous arrivions à nous faire des câlins plus longtemps.

Mais au fil des mois tes symptômes réapparaissaient sous formes de « crises » et tu semblais ne jamais récupérer totalement lorsqu'au bout de quelques jours tu te stabilisais.

L'été 2009 a été difficile et tu commençais à avoir des crises de type asthmatique.
Les nouveaux voisins t'ont fait énormément de mal avec la fumée irritante de leurs barbecues à répétition.
Malgré mes demandes et supplications ils en ont fait tout l'été...ils se fichaient pas mal de toi.

Cependant tu continuais à bien manger, à courir dans ton jardin, à jouer avec tes sœurs.
Nous recherchions sans cesse de nouveaux remèdes pour t'aider, mais ils t'aidaient de moins en moins longtemps.
Tu t'essoufflais plus vite et plus fréquemment.

Je savais que ta maladie risquait de t'étouffer et qu'il me faudrait un jour « t'aider » pour t'éviter de souffrir.

Une cure de magnésium t'as fait beaucoup de bien durant 3 semaines fin septembre, début octobre, tu t'étais stabilisé, tu étais détendu.
Mais à la fin du mois d'octobre ton état s'est fortement dégradé, tu faisais des crises « asthmatiques » de plus en plus longues.

Lorsque je suis sortie au jardin ce samedi 31 octobre, après mon café du matin, tu es venu vers moi en courant comme tu le faisais presque toujours, j'adorais te voir courir me dire bonjour.
Parfois tu me donnais l'impression de vouloir voler en courant ainsi.
J'étais tellement heureuse de te voir courir, je me disais que tu retrouvais ton souffle.
Mais tu as fait une crise dans l'après-midi, ta respiration devenait pénible et puis il y a eu une seconde en début de soirée...
J'ai sentis très fort que cette fois-ci tu avais failli t'étouffer et que la crise suivante serait peut-être la dernière...

J'ai pris la décision terrible et tellement violente dans mon cœur de t'éviter cette crise ultime.
J'ai appelé Rennie et elle t'a endormi tout doucement contre mon cœur.
C'était terrible de pouvoir enfin te serrer contre moi sans avoir peur que tu t'étrangles en ronronnant, alors que tu partais pour toujours.

Oh Mon Bambi d'Amour je t'Aime tant mon Ange.
Que j'ai mal sans Toi Mon Chat, qui était mon dernier gamin.

Je te fais à Toi Mon Bambi, la même promesse qu'à Titoune Poyou Pucci Julie, je prendrai soins de tes deux sœurs Fifille & Chipie qui sont une partie de Toi, une partie de vous.

Au revoir Mon Chat
Envoles-toi Mon Amour, je sais que tu peux voler, je t'ai déjà vu le faire.
Reviens seulement te poser dans mes rêves, pour ne pas me laisser sans Toi.
Reviens courir et faire le fou pour chahuter mes nuits.

Je t'Aime Mon Bambi d'Amour
Je t'Aime Mon beau Chat
Toujours & pour Toujours
Patsy & Fifille & Chipie


74- BAMBI - 24.06.2009

15:20 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

MON BAMBI D'AMOUR

Passez la souris sur les photos pour les informations

1 - BAMBI & JULIE - 1991

2- BAMBI - 1991

3 - BAMBI - 1991

4 - BAMBI & POYOU & JULIE - 1991

5 - BAMBI - 1992

6 - BAMBI - 1993

7 - BAMBI - 1997

8- BAMBI - 1998

9- BAMBI & PUCCI -1999

10- BAMBI -1999

10- TITOUNE - 1999

Je n'ai aucune photo de Titoune avec Bambi.
Titoune se tenait à distance des autres.

11- BAMBI - 2000

12- PUCCI & BAMBI & POYOU - 2000

13 POYOU & CHIPIE & BAMBI - 2001

14- BAMBI - 2002

15- BAMBI - 2003

16- BAMBI - 2003

17- BAMBI & PUCCI & CHIPIE & FIFILLE - 2003

18 - BAMBI _ 29.01.2004

19 - BAMBI _ 29.01.2004

20 - Bambi & Chipie & Julie - 01.08.2004

21 - Bambi  - 03.08.2004

22 - Bambi - 03.08.2004

23 - Bambi - 03.08.2004

24 - Bambi - 03.08.2004

25- BAMBI & POYOU - 2005

26- BAMBI - 2005

27- BAMBI & PUCCI - 2005

28 - BAMBI & PUCCI -05.03.2006

29- BAMBI & JULIE - 12.04.2006

30- BAMBI & PUCCI & CHIPIE & POYOU - 2006

31 - BAMBI & POYOU - 19.08.2006

33- PUCCI & FIFILLE & BAMBI - 2007

34- BAMBI & PUCCI - 2007

35 - BAMBI - 01.06.08

36- BAMBI - 10.062008

37- BAMBI - 29.06.2008

38- BAMBI - 29.06.2008

39- BAMBI - 29.06.2008

40- BAMBI & son amoureuse - 29.07.2008

41-BAMBI & son amoureuse - 29.07.2008

42- BAMBI - 22.08.2008

43- BAMBI - 02.12.2008

14:42 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

MON BAMBI D'AMOUR

44- BAMBI - 06.01.2009

45 - BAMBI - 06.01.2009

46 - BAMBI - 08.01.2009

47 - BAMBI - 25.01.2009

47a-BAMBI - 25.01.2009

48- BAMBI - 29.01.2009

49 - BAMBI - 02.02.2009

50- BAMBI - 02.02.2009

51- BAMBI & FIFILLE - 14.02.2009

52- BAMBI - 21.02.2009

53- BAMBI - 21.02.2009

54- BAMBI - 24.02.2008

55 - BAMBI - 28.02.2009

56 - BAMBI - 01.03.2009

57- BAMBI - 05.03.2009

58- BAMBI - 18.03.2009

59- BAMBI - 29.03.2009

60- BAMBI - 29.03.2009

61- BAMBI - 29.03.2009

62- BAMBI & CHIPIE - 31.03.2009

63- BAMBI - 06.04.2009

64- BAMBI & FIFILLE - 13.04.2009

65- BAMBI - 28.04.2009

66- BAMBI - 13.05.2009

67- BAMBI - 22.05.2009

68- BAMBI - 28.05.2009

69- BAMBI & CHIPIE - 01.06.2009

70- BAMBI & FIFILLE - 04.06.2009

71- BAMBI & CHIPIE - - 04.06.2009

72- BAMBI - 13.06.2009

73- BAMBI - 14.06.2009

75- BAMBI - 24.06.2009

76- BAMBI - 12.07.2009

77- BAMBI - 15.07.2009

78- BAMBI - 14.08.2009

79- BAMBI - 01.09.2009

80- BAMBI - 25.09.2009

81- BAMBI - 30.09.2009

82- BAMBI - 18.10.2009

83- BAMBI - - 18.10.2009

84- BAMBI & CHIPIE & FIFILLE - - 18.10.2009

85- BAMBI - 27.10.2009

86- BAMBI - 31.10.2009

13:43 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

MES ANGES TITOUNE & POYOU & PUCCI & JULIE & BAMBI

PUCCI POYOU BAMBI JULIE TITOUNE

13:03 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

jeudi, 22 janvier 2009

MON MERVEILLEUX POYOU

MON MERVEILLEUX POYOU

11-12-2006

Mon merveilleux Poyou,
Mon Amour,

Tu nous as quitté jeudi 7 décembre 2006 vers 10.45 heures.
Julie ta compagne, la maman de tes enfants, pleure et s’isole.
Ses yeux sont remplis de questions auxquelles je ne sais répondre que « je suis désolée, je suis triste, pardonne-moi ».
Bambi, Pucci, Fifille et Chipie, tes enfants, sont perdus.
Eux aussi ont plein de questions plein les yeux.

Le vide s’est emparé brutalement de nous, et nous ne savons pas où nous réfugier pour te retrouver.
Cette place incommensurable que tu occupais est un gouffre sans fond dans lequel je tombe.
Ton fauteuil reste vide ainsi que tous ces endroits où tu avais l’habitude de t’installer.
Je ne cesse de te chercher et je n’accepte pas de ne plus te trouver.
Je n’ai plus de prise et je ne sais comment me retenir.
Je ne sais comment arrêter ces flots de douleur qui coulent et inondent mes yeux.

Je te soignais depuis des mois et tout était organisé pour que ce soit plus confortable pour toi.
Tout était choisi en fonction de toi.
Je m’occupais de toi en premier le matin pour te donner tes médicaments.
C’était encore de toi que je m’occupais avant d’aller me coucher en préparant les petites assiettes de nourriture que tu aimais et que tu viendrais me demander trois ou quatre fois durant la nuit, en venant t’asseoir et attendre que je me réveille pour te les donner.
Si je tardais à me réveiller, tu posais tes deux pattes avant sur ma poitrine pour me faire savoir que tu étais là.
C’étaient des moments privilégiés que nous partagions.

Lorsque certains jours j’étais trop fatiguée, il m’est arrivé de penser que ce serait plus facile le jour où ce serait fini.
Comme j’avais tort Mon Amour, mais je n’avais pas besoin de te perdre pour le savoir !
Il n’y a pas de soulagement, pas de tranquillité, il n’y a que du vide, et de la douleur.

Je ne sais que faire de cela, et je m’en veux tellement.
Mon gamin tu me manques…
Mes yeux ne te verront plus, mes mains ne te toucheront plus, je ne sentirai plus la chaleur et la douceur de ton corps.

Nous sommes tous perdus ici sans toi.
J’espère que ton Amie, notre Amour Titoune, était là pour t’accueillir de l’autre côté.
Penser que Titoune était là pour que tu ne sois pas perdu dans cet espace inconnu où tu es allé me réchauffe le coeur.

Je sais que tu continueras d’être là avec nous d’une autre façon.
Je sais que je te sentirai vivre autrement tout comme je sens notre Titoune chaque jour depuis le 2 août 2003.
Il faudra un peu de temps…
Il faudra que la douleur soit moins vive afin de sentir ta présence à nouveau.

Tu seras toujours là, Mon Poyou.
Tu seras toujours avec nous, mon Amour.
Merci mon Gamin pour ces merveilleuses 16 années et près de quatre mois de bonheur que tu nous as donné.
Merci de m’avoir permis de te rencontrer et de faire ce chemin avec toi.
Merci pour tout ce que tu m’as enseigné sur votre monde et la VIE.
Merci de m’avoir ouvert les yeux sur ce qui était important dans l’existence.
Merci pour les enfants que tu as donné à Julie.
Merci pour tout ce que tu étais et que tu resteras toujours.

Je te demande pardon pour mes erreurs.
Je te demande pardon pour les fois ou j’ai été impatiente.
Je te demande pardon si je n’ai pas toujours tout compris.
Je te demande pardon pour ne pas avoir su te sauver.

Je t’Aime Poyou.
Nous t’aimons et ne cesserons de t’aimer.
Mon doux Poyou je t’Aime.

Patsy, Julie, Pucci, Fifille, Chipie & Bambi



TITOUNE & POYOU

12:34 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

MON MERVEILLEUX POYOU

1 - POYOU - 1990

2 - POYOU - 1990

3 - POYOU - 1990

4 - POYOU - 1990

5 - POYOU - 1991

6 - POYOU - 1991

7 - POYOU & JULIE  1991

8 - POYOU - 1991

9 - POYOU & JULIE & BAMBI - 1991

10 - POYOU - 1992

11 - POYOU -  1997

12 - POYOU - 1999

13 - POYOU & PUCCI - 1999-1

14 - POYOU & PUCCI - 2000

15 - POYOU & CHIPIE & BAMBI & PUCCI - 2000

16 POYOU & CHIPIE & BAMBI - 2001

17- POYOU 2000

18 - POYOU - set. 2002

19 - POYOU - janv. 2003

20 -POYOU - 11.10.03.JPG

21 - Poyou - 03.08.2004

22 - Poyou - 03.08.2004

23 - Poyou - 03.08.2004

24 - Poyou & Chipie - 05.09.2004

25- POYOU - MARS 2005

26 - POYOU - Mars 2005

27 - Poyou - 2005

28 - POYOU & PUCCI - avril 2006

29 - POYOU - mai 2006

30 - POYOU - aout 2006

12:26 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

mercredi, 21 janvier 2009

MON MERVEILLEUX POYOU

C’était les dernières photos de Mon Merveilleux Poyou, il allait nous quitter le 7 décembre 2006.

14:41 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

samedi, 02 août 2008

MA DOUCE TITOUNE

TITOUNE - 127

Ma douce Titoune,

Tu nous a quitté le samedi 2 août 2003, vers 19 heures.
Tu te battais contre la maladie et c’est la canicule qui t’as terrassée en provoquant une crise cardiaque.
Nous n’avons pas réussi à te réanimer malgré nos efforts, Rennie et moi, et tu es partie.
La veille encore tu allais bien, il me semblait…
Tu avais mangé avec un si bon appétit, prenant plaisir à tes repas…
Peut-être savais-tu que ce serait la dernière fois…

Ma Titoune tu étais une chatte exceptionnelle, dominant tout le monde.
Te tenant toujours à distance, distance que tu avais prise après l’arrivée des petits de Julie et Poyou.
Tu refusais de partager ton espace, sauf de temps à autre avec Pucci.
Il était le seul à avoir le privilège d’échanger quelques poursuites avec toi.

Tu dominais et tu avais l’art d’occuper les endroits stratégiques, comme le coin où se trouvait la nourriture, ou encore devant la porte qui menait au jardin.
Personne ne passait sans ton consentement.

Tu refusais aussi de partager nos moments de caresses, personne ne devait s’approcher, si non tu t’éloignais.
Ma douce Titoune cette place sera toujours la tienne et tu l’occuperas toujours.

Tu es arrivée la première dans cette vie qui étais la mienne, j’étais allé te chercher à Wolluwé, tu avais à peine 6 semaines.
Toute petite, toute fragile, et si légère, tu pesais trois fois rien.
Julie est arrivée quelques jours plus tard et déjà tu affirmais ta position de « Chef » !
J’aimais t’appeler comme ça.
Julie t’as cherché longtemps, après ton départ, miaulant et appelant à toutes les portes.
Le nombre de fois que j’ai dû la laisser aller voir si tu étais dans les couloirs de l’immeuble et dans les caves, elle ne se résignait pas à ton absence.

Tu me manque ma belle, aujourd’hui comme hier et rien ne comble ton absence.
Tu es toujours « Ma Chef » adorée, présente dans mon cœur et mes pensées.

Je sais que tu es là, pas très loin…
Tu es partie mais tu ne nous a pas laissé sans toi.

Je t’aime Ma Titoune…
Toujours et pour toujours.

Patsy, Julie, Poyou, Pucci, Fifille, Chipie & Bambi

TITOUNE - 128

1 - TITOUNE (2 mois) été 1989

2 - TITOUNE (2 mois) été 1989

3 - TITOUNE (2 mois) été 1989

4 - TITOUNE & JULIE (2 mois) 1989

5 - TITOUNE & JULIE (2 mois) été 1989

6 - TITOUNE (2mois) et sa 1ère cerise été 1989

7 - TITOUNE (2 mois) 1989

8 - TITOUNE et JULIE (2 mois)1989

9  - TITOUNE (2 mois) 1989

10 - TITOUNE - 1990

11 - TITOUNE - 1990

13 - TITOUNE - 1990

14 - TITOUNE - 1990

15 - TITOUNE & POYOU- 1991

16 - TITOUNE - 1991

17 - TITOUNE - TITOUNE 1992

18 - TITOUNE - 1995

19 - TITOUNE - 1997

20 - TITOUNE & PUCCI- 1997

21 - TITOUNE - 1997

22 - TITOUNE - 1999

23 - TITOUNE - 1999

24 - TITOUNE - 1999

25 - TITOUNE - 1999

26 - TITOUNE & JULIE & PUCCI - 1999

27 - TITOUNE - 2000

28 - TITOUNE - 2002

29 - TITOUNE - janv. 2003

30 - TITOUNE - juil. 2003

31 - TITOUNE - Juil. 2003

23:18 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)

dimanche, 23 mars 2008

TITOUNE MAI 2003

Depuis quelques temps Titoune mangeait moins bien et maigrissait.
Des analyses de sang et des radiographies furent réalisées.


Le 1er mai 2003 j’apprenais que Ma Titoune était très malade…
Le temps nous était désormais compté…

15:35 Publié dans TEXTES & HOMMAGES | Commentaires (0)